Le dernier Metro

Lorsque l’on évoque l’innovation technologique, un seul nom vient généralement à l’esprit … Apple ! La firme de Cupertino n’a en effet plus réellement de preuve à faire en la matière.
En revanche, son rival de toujours, Microsoft a toujours fait figure de suiveur. C’est notamment le système d’exploitation Windows qui, depuis les années 80, s’est très largement inspiré de l’interface fenêtrée de Mac OS.
Et il convient d’ajouter que jusqu’à présent, Microsoft n’a guère montré de goût pour le changement : l’empreinte de Windows 95 est encore fortement présente dans le tout dernier Windows 7 (le fameux bouton « Démarrer »).
D’aucuns considèrent même que Microsoft est en sérieuse perte de vitesse. Eric Schmidt a même déclaré il y a peu que, selon lui, il n’y avait plus que 4 sociétés qui comptaient désormais dans l’industrie High-Tech : Apple, Amazon, Google, Facebook …
windowsphone7-2011-09-26-23-44.jpg
Mais il ne faudrait pas enterrer Microsoft trop vite ! Car la société a encore plus d’un tour dans son sac. Preuve en a été faite avec les téléphones Windows Phone 7 qui ont inauguré une interface réellement novatrice, intitulée Metro : celle-ci est constituée de larges pavés interactifs, les tuiles (tiles) dont le contenu peut se mettre à jour automatiquement et qui offrent un accès rapide aux applications.
Depuis, le même système a été adapté sur Xbox.
windows-8-2011-09-26-23-44.jpg
Et dans sa démarche d’unification des interfaces, Microsoft a décidé d’utiliser Metro comme base du futur Windows 8. Et c’est précisément là que l’on peut noter l’audace du géant du logiciel : c’est véritablement un pari risqué de proposer une interface toute nouvelle pour ce qui est encore aujourd’hui le système le plus répandu sur la planète.
Pour une fois, on ne pourra accuser Microsoft de plagier sans vergogne ses concurrents. Steve Ballmer joue en effet très gros. Il se murmure même que le prochain Office adopterait également l’interface Metro.
Décidément, ils sont prêts à tout pour ne pas rater le train de l’innovation 🙂

Publicités

Avec Windows Phone 7, Microsoft joue sa dernière carte mobile !

windowsphone7-2010-10-11-23-02.jpg
Depuis l’apparition de l’iPhone en 2007, je me suis souvent demandé pourquoi Microsoft avait laissé son rival historique prospérer dans le secteur mobile sans réagir …
Peut-être qu’alors, trop confiant dans son système Windows Mobile qui avait fini par avoir la peau de Palm OS (on se souvient du revirement de Palm qui avait lancé un Treo Windows), Microsoft a manqué de discernement et n’a pas vu que le vent était en train de tourner. Arrogance ? Manque d’innovation ?
D’ailleurs, si l’on regarde l’évolution du système Windows Mobile sur les 10 dernières années, on notera finalement assez peu de changements. Entre le Pocket PC de 2002 et le Windows Mobile 6.5 de 2009, il n’y a pas tant de différences que cela et le principe de navigation (avec le fameux bouton « Windows » :-)) reste globalement le même.
pc_capture-2010-10-11-23-02.gif windowsmobile6-5-2010-10-11-23-02.jpg

C’est peut-être là la principale erreur de Microsoft : ne pas avoir vu que les tendances ont changé, que les utilisateurs ont mûri, que l’accès nomade à Internet s’est démocratisé … et surtout que les consommateurs ne veulent pas d’un PC dans la poche. Le smartphone est un terminal à part entière.

Il aura donc fallu 4 iPhone chez Apple, l’apparition du système libre Android de Google (très proche de l’iPhone) pour que Microsoft se décide enfin à revoir sa copie et sortir un système totalement novateur.

Windows Phone 7 fait table rase de Windows Mobile et s’inspire plutôt du système d’exploitation du Zune (le concurrent malheureux de l’iPod). Son interface utilisateur de toute beauté risque tout de même d’en dérouter plus d’un (moi le premier j’en ai peur) mais elle a le mérite de présenter une véritable rupture avec les smartphones actuels. En revanche, le nouveau système fait la part belle aux applications via une place de marché telle que celle que proposent les concurrents.
office-hub-2010-10-11-23-02.jpg
Alors, la puissance de feu de Microsoft sera-t-elle suffisante pour imposer un nouveau système d’exploitation mobile ? Les iPhone et Android sont-ils vraiment menacés ? Affaire à suivre donc ! Mais souhaitons tout de même bienvenue à Windows Phone 7 🙂